Défi #9 : les résultats de notre défi au jardin !

Mercredi dernier, nous avons décidé de changer un peu  : Nous nous sommes retrouvés aux jardins familiaux de Mont Saint Aignan afin d’honorer notre défi hebdomadaire ! Pour ce défi « vert », le cadre était parfait…

Nous avons pu profiter de nombreux légumes et fleurs et nous avons cherché les petits carrés correspondants aux pixels du tableau. Nous avons pu compléter de nombreuses plaques ! D’autres se sont assis au soleil pour tricoter des carrés vert… bien entourés par les plantes et les oiseaux !

Nous avons aussi trouvé de drôles de fleurs en tricot dans le jardin…

Et vous, avez vous profité du soleil pour tricoter pour le défi vert ? Rendez-vous lundi pour le prochain défi !

Revenir en haut de la page

La mini Maker Faire de Rouen !

C’était la fête des sciences, du numérique et des loisirs créatifs à l’espace Kindarena ce week-end ! La mini Maker Faire posait ses valises à Rouen pour une seconde édition. Mais qu’est ce donc qu’une Maker Faire ?  A la fois fête de la science, foire populaire et rendez-vous de l’innovation, ce rassemblement est l’occasion de réunir des passionnés de technologies, des artisans, des industriels, des amateurs, des ingénieurs, des artistes, des créateurs… Bref, tous ceux, qui créent, font et fabriquent ! Un lieu parfait pour l’équipe de Tricote un sourire !

Vendredi 2 et samedi 3 Juin, nous étions présents à l’espace Kindarena afin de présenter notre projet et le nouveau tableau. De nombreux visiteurs sont venus nous rendre visite, novices en la matière ou ayant déjà participé à la réalisation de « Suzanne ».

Et nous en avons profité pour lancer officiellement le début de l’aventure « Pont » ! Les premiers ateliers ont permis à tous les visiteurs qui le souhaitaient de retrouver les carrés correspondants aux pixels du tableau sur de grandes plaques en carton. L’occasion de discussions passionnantes et enflammées sur les couleurs et leurs différentes nuances… Entre les « gris-vert avec une pointe de jaune » et les « bleu turquoise tirant vers l’anis », les yeux de tous ont été mis à rude épreuve…

Nous avons également pu profiter des différents stands des makers : cosmétique bio naturelle à faire soi-même, imprimante 3D, couture, table-basse en forme de manette de jeux vidéo, robotique… Il y en avait pour tous les goûts ! Au final, deux jours de découvertes, de rencontres et de partage…

Et c’est reparti pour l’aventure !

Revenir en haut de la page

Défi #8 : Tous ensemble nous sommes… encore Monet !

C’est lundi, c’est défi ! Comme vous le savez sûrement, nous avons lancé le 23 Avril dernier notre prochain tableau en tricot : Le Pont sur un étang de Nymphéas de Claude Monet (Vous pouvez voir l’article ici). Après le succès de La jeune fille à l’ombrelle tournée vers la gauche l’année dernière, de son petit nom « Suzanne », nous ne pouvions pas nous arrêter en si bon chemin ! Et nous avons donc choisi le Pont pour nous accompagner cette année. Dévoilement prévu en Janvier 2017, à New York !

DT1854

Alors, parmi tous nos défis, nous ne pouvions pas ne pas en consacrer un (ou plusieurs !) à ce tableau ! Pour peindre en tricot, nous avons besoin (encore et toujours) de carrés de 5×5 cm en tricot ou crochet. Tous les points sont autorisés sauf le jersey (qui roulotte) et les côtes (qui rétrécissent).

nuancier-pont

Nous n’avons pas choisi de références spécifiques pour ce tableau. Vous pouvez choisir vos couleurs en fonction des bouts de laine qu’il vous reste et de la palette générale présentée ici. Justement, la richesse de notre tableau viendra de toutes ces petites nuances !  Si vous n’avez pas de laine dans ces couleurs, pas de panique : Toutes les couleurs seront utilisées, nous incorporons ceux qui ne correspondent pas dans un autre projet. Pensez à laisser une vingtaine de centimètres de fil afin de que nous puissions les assembler avec facilité.

Vous pouvez ensuite les déposer dans les boites à carrés présentes sur le territoire (normand surtout, mais nous sommes en train de les développer !). Vous pouvez trouver les emplacements des boites ici. Vous pouvez également nous les envoyer à l’adresse de l’association : Citémômes, 11 rue du Moulinet, 76000 Rouen.

Revenir en haut de la page

Petite visite à Giverny…

La semaine qui vient de s’écouler était placée sous le signe du jardin à Tricote un sourire ! En effet, après avoir annoncé le nom du prochain tableau, « Le pont sur l’étang aux nymphéas », et lancé le défi « fleurs », quand nous avons vu que Philippe Piguet réalisait une lecture de lettres de la famille de Claude Monet à Giverny… Nous n’avons pas pu résister ! Retour sur notre escapade…

Arrivés au jardin en fin d’après-midi, nous nous sommes posés dans le café « La Capucine » afin de continuer notre défi de la semaine : un petit atelier fleurs !

Des fleurs en carrés de toutes les formes et de toutes les couleurs… Lumi en était tout époustouflé !

Nous avons ensuite profité du beau soleil pour visiter le jardin…

Les fleurs forment une véritable palette de couleurs pour le peintre ! Elles sont partout : des vraies… et des tricotées ! Saurez vous les différencier ?

Et un petit tour à l’étang des nymphéas…

IMG_0997

pour voir le futur tableau… en vrai !

Et enfin, nous avons profité de l’atelier de Monet pour la lecture. Philippe Piguet, bel-arrière-petit-fils de Monet, et critique d’art, a lu de nombreuses lettres de correspondance de sa famille. Un bond en arrière d’un siècle pour connaître encore mieux le grand peintre et aussi notre chère Suzanne, sa belle-fille et star de notre tableau de tricot ! Lumi a beaucoup apprécié de rencontrer un des descendants de la famille…

Et voilà ! Nous avons bien profité de notre belle escapade !

Rendez-vous demain pour la présentation d’un de nos grands projets 2017 !

Et… Tadam !Newsletter #15

Vous l’attendiez avec impatience ? Le voici, le voilà, le nom du nouveau tableau ! L’œuvre en tricot que nous réaliserons tous ensemble en 2017 sera le « Pont sur un étang de nymphéas », peint par Claude Monet en 1899 ! C’est une huile sur toile conservée au Metropolitan Museum à New York, qui fait partie d’une série de 18 tableaux représentant le pont japonais de Giverny. Dévoilement prévu en Janvier 2018 !

DT1854

Alors, pourquoi avoir choisi le Pont ? Afin de rester en lien avec notre belle région Normande, les impressionnistes se sont à nouveau imposés, sans compter que leur technique facilite le bon rendu de l’oeuvre. Nous souhaitions choisir un tableau connu de tous et universel. Le « pont » symbolise également le lien, le trait d’union entre les peuples et les cultures… Une symbolique bienvenue aujourd’hui car le projet « Tricote un sourire » s’ouvre désormais à l’international ! En effet, le tableau tricoté est prévu pour être présenté au salon Vogue Knitting Live à New York en Janvier 2018. D’où la décision de choisir un tableau exposé dans la Grosse Pomme !

Avec le succès grandissant de « Tricote un sourire », tous les citoyens du monde sont invités à participer au projet ! Ce nouveau tableau s’inscrit dans un projet plus important sur plusieurs années et ayant pour thématique « Le jardin de Monet » et surtout la nature !

Ainsi, un tableau sera réalisé, mais nous réfléchissons également à une installation variée en art du fil sur le thème du jardin, en complément du tableau. La suite du projet pourra s’articuler autour de la série des tableaux du « Pont japonais de Monet », des Nymphéas et de la représentation du jardin chez les peintres, plus généralement… Avec, pourquoi pas, une exposition entièrement consacrée à tous ces projets, bien évidemment en tricot ! La suite est encore à écrire… Venez la tricoter avec nous !

Comment participer ?

Vous voulez participer (à nouveau !) à ce grand projet ? Vous pouvez tricoter ou crocheter des carrés de 5 X 5 cm. Tous les points sont admis, sauf le jersey et les côtes. En ce qui concerne les couleurs, la palette est principalement composée de différents vert et bleu, mais également de roses, marrons, blanc, etc. Nous vous fournirons très bientôt une palette sur le site. Cependant, vous pouvez utiliser tous vos restes de pelotes, quelle que soit la couleur ! Si celle-ci ne convient pas pour le tableau, le carré sera utilisé pour un autre projet. Vous pouvez ensuite déposer vos carrés dans une boîte à carrés ou nous les envoyer à l’adresse de l’association.

Vous avez des questions ? Peut-être trouverez vous la réponse dans les 10 question les plus courantes ! Sinon, n’hésitez pas à nous contacter !

Alors, à vos marques, prêt… Tricotez !

Vous pouvez télécharger la newsletter ici : Newsletertricoteunsourire15

Tricote-moi un tableau !

Et voici la surprise de Kaphéïne !

Ce projet s’inscrit dans l’opération « Ensemble nous sommes monet » avec l’idée de trouver de nouveaux moyens d’interprétation de tableau, et dans le cadre de ce projet, de manière textile.

Kaphéine, artiste plasticienne, passionnée de graphisme et de mailles, tel un laboratoire, teste de multiples approches de l’emploi du textile mêlé à de nombreux matériaux : photos, impressions graphiques, traits, mouvements, bois, feutres…

Le lancement a eu lieu lors de notre pique-nique « Tricot », le 16 avril dernier, lors du lancement du festival Normandie Impressionnisme. Et pour un pique-nique, rien de mieux que de tricoter le Déjeuner sur l’herbe de Claude Monet sur l’herbe du Square Verdrel !

Au début…

Kapheine1

Photo d’équipe

Kapheine11

Recto / Verso – Défilé printemps-été 2016 !

Kapheine2 Kapheine3

Découpage de l’oeuvre au fur et à mesure…

Kapheine12

C’est parti ! Une fois le tissu découpé, les aiguilles à tricoter rentrent en jeu !

kapheine16

Kapheine4 Kapheine7

Petite pause sur l’herbe…

Kapheine6 Kapheine5

Kapheine8 Kapheine9

Une pelote originale et unique !

Kapheine10

L’oeuvre est très grande 2,50×1,50 mètres ! Kaphéïne continue au fil de nos actions de tricoter cette oeuvre. Ainsi les curieux ont pu la découvrir à la manifestation Parc en fête à la maison du Parc du PNR des boucles de la Seine, dimanche dernier ! Entre deux averses, le tableau se promenait…

kapheine13 kapheine16

Ce coup-ci, Kaphéïne a sorti les bottes !

kapheine15  kapheine14

Et le projet continue… Comme toute expérience, nous avons hâte de voir le résultat !

Affaire à suivre !

Mais qui est Kaphéïne ?

Originaire de la commune de Sainte Anne en Guadeloupe, KaPhéine quitte son île pour Paris à l’âge de 6 ans. Petite fille, elle peint sur tous les supports qui lui tombent entre les mains et utilise le pastel, l’aquarelle, l’huile et l’acrylique en suivant les pas de sa soeur aînée. C’est en 1995, suite à un rêve, qu’elle décide de faire de la peinture sa passion, elle a des flashs, des visions. Et au détour d’une rue dans Paris, elle hume une bonne odeur de café et découvre dans un atelier de torréfaction les sacs de café en toile de jute sur lesquels elle prend plaisir à s’exprimer. Puis de recherches en découvertes,  elle utilise différents types de support pour y peindre ses émotions. Profondément marquée par la peinture murale et l’art décoratif, KaPhéine développe une œuvre plastique de manière autodidacte. Sa peinture évolue comme toute chose.

Artiste plurielle, KaPhéine explore le champs des possibles tant au niveau plastique, graphique que dans le domaine du design. De la représentation de personnages intimement mêlés à des motifs (ethniques, floraux, graphiques…) sur papier, toile, bois, tissu… elle approche une nouvelle forme d’expression plastique et graphique avec ses nouvelles créations de papiers composés dans un jeu de fond et de forme aux variations atmosphériques étonnantes. « J’aime la couleur, les harmonies, la composition (…) Il s’agit de mettre en relation les matières, les matériaux, de les faire dialoguer, de leur donner vie, volume et profondeur… une présence en quelque sorte »

Prix / Récompenses 2015
Trophée Artiste Solidaire (ART FREEDOM),  Prix de peinture (CERCLE DES ARTISTES DE PARIS), 4ème prix ex aequo CONCOURS INTL GERFLOR  DESIGN (création de motif pour revêtement mural et sol), finaliste concours de logos Ecole Conte.

Collaborations artistiques

– Conception et illustration de cartes postales autour d’une identité urbaine et ethnique
(MadrissimCards)

– Conception et réalisation de fresques murales (restaurant, clinique, école)

– Conception d’une collection de tableaux (boutique Art up déco)

– Collaboration pour la création de tableaux destinés à une reproduction en affiche et cartes
postales (Editions Braun)

– Collaboration avec une ONG sur un projet de création de prototypes d’objets de
décoration/souvenirs dans le cadre d’un programme d’aide au développement pour  les
femmes du Tadjikistan (Women economic empowerment in Tajikistan, projet co-financé par
OSI-Open Society Foundations et l’Union Européenne)

– Animation d’ateliers de peinture (Festival Normandie Impressionniste avril 2013)

Aujourd’hui, elle est en Bachelor DesignTextile (Ecole d’art appliqué Françoise Conte – Paris), en parallèle de son activité professionnelle de freelance. C’est une passionnée des mélanges et, est toujours à la recherche de nouvelles formes artistiques.

Kaphéïne est dans notre association depuis quelques années et s’est investie dans le projet « Tricote un sourire » dès le début de l’aventure !

 

Ensemble, nous sommes Monet !

Ce projet a comme objectif de réaliser une oeuvre géante de Monet en carrés de tricot. Dans le cadre du projet « tricote un sourire », le but est de récolter des carrés tricotés soit via des particuliers, soit par des structures et ensuite de les assembler pour en faire un tableau géant.  » Autour de cette oeuvre centrale, nous proposerons de nombreuses activités pour fédérer les habitants de la Normandie et leur faire découvrir ou redécouvrir l’œuvre de Monet et le courant impressionniste.
Claude Monet femme à l'ombrelle

Il était une fois… Ou comment le tricot permet de tisser des liens !

Ce projet a pour objectif de démontrer que le tricot est une nouvelle tendance inter-générationnelle ! Un projet ambitieux qui s’étend sur l’ensemble du département de Seine-Maritime et qui a pour but d’encourager la création de liens entre des personnes d’âges différents et aussi entre des structures à la fois, culturelles, commerçantes ou dédiée aux personnes âgées.

L’idée est que chacun peut participer à sa manière : en tricotant un carré chez lui, en venant dans un atelier « tricot » pour papoter, ou, en montant un projet dans sa structure. Il y a des boîtes à carrés qui commencent à pousser sur tout le territoire afin de collecter un maximum de carrés et de fédérer la population autour d’un projet !

Vous pouvez donc tricoter des carrés de 5x5cm, de tous les points, sauf le jersey et crocheter dans les couleurs de la palette de Monet.
Capture d’écran 2016-02-05 à 08.21.49
A vos aiguilles !
Vous pouvez nous envoyer vos carrés au 11 rue du moulinet, 76000 Rouen ou déposer les carrés dans nos boîtes à carrés !
C’est parti !