Évènements, BLOG

Retour sur l’Aiguille en Fête

Nous étions présent au Salon de l’Aiguille en Fête à Paris du 7 au 10 mars, retour en images sur ce week-end plein de rencontres et de couleurs ! 100% fil et aiguilles !

Vous avez été nombreux à passer à notre stand, nous rencontrer ou découvrir le projet Tricote un sourire pour certains. Vous avez enfin pu admirer nos murs végétaux installés sur notre stand qui ont attiré les curieux !

Rencontre avec TESTUD DENTELLES, qui est une des trois dernières fabriques françaises de dentelles aux fuseaux mécaniques. Cette entreprise a été fondée en 1986, elle produit les rubans de dentelles dans son atelier situé à LES PANDRAUX 43260 LANTRIAC dans la région du Puy-en-Velay en Haute-Loire.

L’Ecole de la Maille était présente, les élèves ont organisés plusieurs défilés tout au long du week-end, dont un en collaboration avec la laine Fonty.

Comme tous les ans, a eu lieu le speed-knitting (championnat de vitesse de tricot), c’est Catherine qui a remporté son septième titre de championne de France. Elle a même battu son propre record : 267 mailles en 3 minutes !

Les éditions Eyrolles proposaient un large choix de livres, dont celui de Sandrine Franchet et Sophie-Charlotte Chapman « Organiser des ateliers créatifs », dans lequel Suzanne apparaît !

IMG_5104

Il y avait également le salon Créations & Savoir-Faire, pleins d’ateliers pour apprendre à tout faire soi-même : mode, couture, déco, bricolage, tricot…

Nous sommes revenus en Normandie avec pleins de carrés et de sourires grâce à vous ! Nous y avons fait de belles rencontres et retrouvailles ! à l’année prochaine !

 

Publicités
BLOG, Petite bibliothèque

La petite bibliothèque #7

La dentelle est la spécialité d’Alençon, qui se situe au sud du département de l’Orne, dans la région Basse-Normandie. Elle y a donc son propre musée, et comme le textile est à l’honneur dans le cadre de notre projet « Tricote un sourire » on a décidé de vous proposer une petite lecture très sympathique !

L’artiste plasticienne Annie Bascoul, revisite les collections du musée des Beaux-arts et de la Dentelle et donne sa propre interprétation des compositions en « point d’Alençon » faites de volutes, de fleurs et de bouquets. Elle nous propose une promenade dans un jardin extraordinaire où la dentelle, créée à partir du jeu entre un fil et une aiguille, se prête particulièrement aux jeux de transparence, d’ombre et de lumière.

P1690071

Le point d’Alençon, dont le secret fut longtemps gardé, est une dentelle à l’aiguille caractérisée par sa beauté et son inspiration florale. Au XVIIe siècle, la dentelle au point d’Alençon est sacrée « reine de la dentelle ». Son perfectionnement technique et son rendu délicat séduisent les cours d’Europe et plus particulièrement celle de Versailles.

P1690072

Dans une de ses installations, Annie Bascoul s’inspire de la collection du musée avec la création d’un grand moucharabieh (grillage en bois), L’œuvre reprend le processus de création de la dentelle à l’aiguille, mais à une échelle monumentale, puisque cette œuvre mesure trois mètres de long pour six mètres de large. Le visiteur est invité à entrer dans la dentelle au fur et à mesure qu’il se déplace autour et qu’il le traverse !

Dentelle au jardin, Annie Bascoul, Éditions Musée des beaux-arts et de la dentelle d’Alençon, 2011

Revenir en haut de la page