Le « TDM des Nymphéas » : escale #2 en Asie !

Après un départ depuis l’Europe et une première escale en Afrique, direction l’Asie, et plus précisément le Bridgestone Museum de Tokyo, au Japon, avec ce magnifique Nymphéas peint en 1907 par Monet. Face à cette série de Monet, qui ne pense pas à la culture japonaise : l’omniprésence de la nature, les jeux de couleurs et de mouvements, un idéal pacifiste et de plénitude, la sérénité qui se dégage de ces ensembles poétiques…

Dès sa jeunesse, l’art du peintre est nourri par cette culture. A 16 ans, il découvre des estampes et se prend d’une admiration sans faille pour le travail de Hokusai. Il collectionne des toiles, des céramiques et des objets en tous genres qu’il glisse, plus ou moins discrètement, dans la plupart de ses toiles. Il faut dire qu’à l’époque, la France est une véritable plaque tournante des échanges économiques et culturels entre le Japon et l’Europe. Pour Monet, l’influence est double : il s’inspire du Japon autant que le Japon s’inspire de lui.

Les chefs-d’œuvre de la collection du musée Bridgestone sont issus du goût pour l’art de trois générations de la dynastie industrielle des Ishibashi.
Le fondateur de l’entreprise Bridgestone, Shojiro Ishibashi (1889-1976), se singularise très tôt par sa passion pour les arts et notamment pour les arts occidentaux qu’il commence à collectionner dès la fin des années 1930. Il fait édifier un musée pour sa collection au cœur de Tokyo en 1952. Celui-ci propose au public des œuvres de la période impressionniste ainsi que des œuvres d’art moderne occidentales et japonaises. La collection a ensuite continué d’être enrichie par les nouvelles générations. La fondation Ishibashi conserve aujourd’hui plus de 2600 œuvres.

Notre représentation en tricot de ce tableau comporte pas moins de 2500 petits carrés de tricot de 5x5cm récoltés auprès de notre communauté Tricote un sourire.

Pour plus d’informations sur cette toile en tricot, cliquez ICI.

Pour se rendre vers l’escale suivante en Océanie, c’est PAR ICI !

Pour plus de photos des Nymphéas et du défi « Ensemble nous sommes Monet », cliquez ICI.