Le « TDM des Nymphéas » : départ de Paris !

Premier tableau de notre série consacrée aux Nymphéas de Claude Monet, ce Nymphéas, effet du soir (1897-1898) du Musée Marmottan de Paris est sans doute l’un des plus célèbres de la série.

Le tableau original est une huile sur toile de 73x100cm. Il constitue l’une des premières représentations de ce motif et, plus largement, du jardin de Monet à Giverny. Quelques années plus tôt, en 1893, le peintre avait obtenu, non sans difficultés de la part des autorités locales, l’autorisation de creuser un bassin en contrebas de sa propriété euroise.

Dès la fin des travaux et une fois achevée une première série de plantations, il pose son cher chevalet devant son « jardin d’eau » et y réalise un premier ensemble de peintures dans lesquelles n’apparaissent que l’eau, les plantes aquatiques et le ciel. La ligne d’horizon n’est pas visible et le ciel n’existe qu’à travers sa réflexion sur l’eau. Ainsi, la surface liquide et mouvante est animée par la présence des nénuphars, ou nymphéas, dont les larges feuilles semblent flotter. 

Qu’ils soient en corolle ou encore en bouton, Monet s’attache à les figurer d’une façon très naturaliste, ce qui, par ailleurs, contraste avec ses oeuvres précedentes. 

Notre représentation en tricot de ce célèbre tableau comporte pas moins de 2500 petits carrés de tricot de 5x5cm récoltés auprès de notre communauté Tricote un sourire.

Pour plus d’informations sur cette toile en tricot, cliquez ICI.

Les Nymphéas au Labo Victor Hugo de Rouen, décembre 2019.

Pour plus de photos des Nymphéas et du défi « Ensemble nous sommes Monet », cliquez ICI.