BLOG, Petite bibliothèque

Petite bibliothèque #31

La couverture

Laissons de côté les petits carrés de tricot le temps de lire une belle histoire… en petits carrés de tissu !

     Ce livre « en petits carreau » n’est pourtant pas une bande dessinée ni rien de semblable. On peut y voir une couverture faite de « recoupes » et chacun de ces morceaux aux motifs fleuris, cerises, écossais, éléphants ou quadrillés, a une histoire à raconter. Il était une fois une grand-mère qui laissa derrière elle un certain nombre de richesses. Mais pour ses enfants, la richesse n’était pas tant matérielle que sentimentale… Un joli petit album très graphique et plein de tendresse. Une couverture, une grand mère, des histoires… Cette tradition du plaid ou de la couverture dont chaque carré a été choisi, cousu ou brodé par un membre de la famille prend ici tout son sens et s’accompagne de la tradition orale, des petites histoires de famille au coin du feu ou avant d’aller se coucher.

La Couverture, Isabel Minhós Martins et Yara Kono, éditions Notari.

Publicités
BLOG, Newsletter

Newsletter de juin 2019

Téléchargez la newsletter en entier en cliquant ici ! 🙂

Quand le pont Flaubert à Rouen se lève pour laisser passer les trois-mâts. Quand la musique des concerts résonne avec l’éclat d’un feu d’artifice chaque soir. Quand au détour d’une rue du centre-ville de Rouen, vous tombez sur un marin en uniforme, pas de doute, c’est que l’Armada est arrivée… Cet événement hors du commun, qui plonge notre ville dans une atmosphère si contrastée avec l’habituelle quiétude, pour ne pas dire somnolente, pour reprendre les mots de Michel Bussi, qui la qualifie de “belle endormie”, dans son haletante enquête « Mourir sur Seine ». Ce n’est d’ailleurs plus le cas.

L’Armada a lieu tous les cinq ou six ans. Depuis trente ans, elle a largement relevé le défi que ses fondateurs s’étaient fixés : faire revivre les quais de Rouen. Son aura va bien au-delà du pont Guillaume-le-Conquérant. Et entre deux éditions, la capitale normande vibre de plus en plus de culture, de rassemblement, de liberté, et n’est plus si timorée, que ses habitants voulaient bien le laisser penser. 

A Citémômes, on fait partie de ceux qui défendent la vitalité rouennaise, ici et ailleurs, on aime aussi penser qu’on y prend notre part. Alors comme toujours quand il se passe quelque chose, on n’est jamais très loin, on sera évidemment, à notre façon à l’Armada. 

En juin, nous serons aussi sur d’autres fronts avec nos pelotes et nos aiguilles !

Nous continuerons de naviguer autour de la terre avec notre projet du « Tour du monde des nymphéas », nous fêterons dignement la maille avec la journée mondiale du Tricot, le samedi 8 juin à la manufacture Bohin dans l’Orne, nous finirons un projet avec les enfants des centres de loisirs de Rouen que vous pourrez admirer soit à la mairie de Rouen (vernissage demain, mercredi 5 juin, à 17h30) soit dans un mois au festival du lin, accompagné de deux autres projets réalisés avec des collégiens qui se termineront aussi ce mois-ci !

Et puis une « pompons party » sur notre stand à l’Armada, le samedi 15 juin où nous serons ravis de vous accueillir ainsi que vos petits carrés !!!

De nombreux Rendez-vous…alors à très vite !

Beau mois de juin à tous !

L’équipe de Citémômes

BLOG, Petite bibliothèque

Petite bibliothèque #30

Je veux un mouton ! 

À travers un petit guide pratique illustré de nombreuses photos de nos amie.s moutons et brebis, Marine Guillier offre ici de précieux conseils pour prendre soin de ces si joliment nommées « chaleureuses tondeuses écologiques« . Parce-que « grand terrain » ne rime pas forcément avec « corvée d’entretien », adopter un mouton s’impose comme une solution qui saura ravir petits et grands !

Mais comment chouchouter ces gentilles petites bêtes toutes douces ? Ouessant, Sheltand ? Solognote ? Quelle race choisir et pour quelle superficie de terrain ?

Alimentation, tonte, ce que chaque race aime ou n’aime pas, conseils de soins divers… Toutes les réponses à vos questions se trouvent dans ce joli livre.

Je veux un mouton !, Marine Guillier, éditions Larousse.

BLOG, Non classé, Petite bibliothèque

La petite bibliothèque #29

L’écharpe

Léon avait un grand projet : tricoter la plus grande écharpe du monde. Pour le mener à bien, il fit partager son idée un peu folle et grandiose à toutes les personnes qu’il rencontrait. C’est ainsi que tous ensemble, munis de fils et d’aiguilles, ils ne s’arrêtèrent plus de tricoter afin que personne n’ait plus jamais froid.

Ce livre nous rappelle à quel point tricoter tous ensemble peut nous apporter de la joie et de la bonne humeur. Si vous voulez vous aussi, comme Léon, en faire ou réitérer l’expérience n’hésitez pas à nous rejoindre lors de nos ateliers tricotlab qui ont lieu les mercredis soirs de 18h à 20h ainsi que les jeudis et vendredis après-midi à l’association, 11 rue du moulinet à Rouen.

Nous vous attendons nombreux.ses ! 🙂

L’Écharpe, Laurie Cohen et Marjorie Béal, éditions Points virgules.

Évènements, BLOG

La fête des voisins 2019

Nous nous retrouvons pour un nouvel événement le vendredi 24 mai 2019 : La fête des voisins des lieux culturels !

A cette occasion, pour la deuxième année consécutive, les lieux culturels de Rouen vous accueillent afin de partager un moment de convivialité, de rencontrer, d’échanger et de nourrir votre curiosité grâce à l’offre culturelle proposée.

 

Lors de cette journée, Citémômes vous ouvre aussi ses portes et vous invite à participer à un atelier tricot sous le porche de l’association, au 11 rue du Moulinet. L’atelier se fera autour du tableau des Nymphéas de Monet présent à Tokyo, le but étant de reconstituer l’oeuvre avec les carrés de couleurs correspondantes à celle-ci.

Nous vous attendons nombreux ! 🙂

BLOG, Petite bibliothèque

La petite bibliothèque #28

Cléofée était une jeune fille appartenant au cercle fermé des fée et dotée d’un don très précieux : elle était tricoteuse de mots et savait déceler mieux que quiconque l’humeur du jour de celui qui faisait appel à elle et trouvait ce qui lui convenait parfaitement. De la culotte en jersey d’onomatopées au veston tricoté d’allitérations, sans oublier le poule-over de mots ampoulés, et bien d’autres… Toutes ses réalisations remportaient un franc succès et donnaient le sourire à celui ou celle à qui il était destiné !


Un album pour les 7 ans et plus qui nous procure un petit moment de joie et nous rappelle à quel point avec des fils et des aiguilles, voire un crochet, il est simple de tricoter des sourires !

Cléofée Tricoteuse de mots, texte de  Lili Pissenlit, illustrations de Barbara Brun. 

BLOG, Défis

Défi du mois : l’Océan !

Depuis le mois d’avril, de fil en aiguille, c’est tout un océan de tricot qui prend forme !

Nous avançons dans notre objectif et le défi est prolongé un mois de plus ! Des coraux aux anémones, en passant par les poissons, tout est permis ! Le but est de tricoter une ou plusieurs pièces représentatives de l’océan et de son vaste univers.

Trucs et Astuces : Vous pouvez, bien évidemment, vous servir des chûtes de laines restantes de vos précédentes créations pour donner naissance à des merveilles des océans riches en couleurs et en diversité ! Si vous voulez vous en servir autrement, vous avez la possibilité de les utiliser comme rembourrage afin de donner davantage de volume à vos petites réalisations !


N’hésitez pas à venir admirer l’installation finale qui sera exposée au Festival du Lin et de la Fibre Artistique les 5, 6 et 7 juillet 2019 à l’église de la Gaillarde ! 🙂

BLOG, Petite bibliothèque

La petite bibliothèque #27

Aborder la mode sous l’angle de l’histoire de l’art et montrer les liens subtils du féminin et du masculin, dont les rôles et les vêtements sont redéfinis, telle est l’ambition de cet ouvrage. Les échos avec le monde contemporain ne se font pas prier, à l’instar des corsets de Jean-Paul Gaultier, inspirés de ceux de sa grand-mère, née à la période de l’impressionnisme.

mode-impressionniste_couverture

Alors que les impressions s’éternisent sur les toiles de quelques artistes, le XIXe siècle est en marche. Le temps, aussi discret qu’un battement de cil, se pavane dans les vestons et se balance à la ceinture des corsages, mais il court inlassablement Dans le cliquetis des rouages, les machines séquencent la vie, la mode. La révolution industrielle a sacré une nouvelle ère, celle de la machine et de ses propriétaires, celle de l’avènement d’une bourgeoisie narcissique. Le portrait est le caprice ultime, il arrête le temps.

mode_impressionniste_page_11

Cet ouvrage a été publié à l’occasion de l’exposition « La mode au temps de l’impressionnisme. Derrière la montre, le corset » présentée au Musée de l’horlogerie de Saint-Nicolas d’Aliermont et réalisée par sa directrice, Hélène du Mazaubrun. Elle s’est déroulée du 3 juin au 31 décembre 2016, dans le cadre du festival Normandie Impressionniste.

Les peintres de l’époque de l’impressionnisme se sont intéressés aux vêtements, parce qu’ils sont les témoins de l’air du temps et qu’ils affichent la modernité : nouveaux tissus, nouvelles coupes. Certains accessoires deviennent des éléments incontournables, dont la montre à gousset. Une autre grande nouveauté est la démocratisation du portrait photographique pour lequel il est de bon ton de poser avec sa montre laissée discrètement apparente. L’exposition décrypte le portrait bourgeois dans son intimité, jusqu’au-dessous du corset, et en société, afin d’interroger le jeu des apparences et des convenances.

La mode au temps de l’impressionnisme. Derrière la montre, le corset, Catalogue d’exposition aux éditions Point de Vues.

BLOG, Petite bibliothèque

La petite bibliothèque #26

61u3YiNokcL._SX258_BO1,204,203,200_

Réparatrice de choses brisées, la mère de Louise avait quelque chose de l’araignée, elle était tisserande et réparait des tapisseries. Pendant son enfance, Louise a fait son apprentissage auprès d’elle, avant de devenir elle-même artiste tapissière. Louise a travaillé le tissu tout au long de sa carrière, et cet album biographique est une illustration de l’expérience qui lui a inspiré ses œuvres les plus célèbres, celle de l’enfant tissant aux côtés d’une mère aimante et attentionnée. Par son récit poétique et superbement nuancé, le livre déploie sous nos yeux la relation entre la mère et la fille, et jette un jour lumineux sur le tissage des souvenirs en chacun de nous.

114637491_o

Louise Bourgeois (1911–2010) est une artiste moderne de réputation internationale, connue pour ses sculptures faites de bois, d’acier, de pierre et de caoutchouc moulé. La plus célèbre, Maman, est une araignée de plus de dix mètres de hauteur, qui se trouve depuis 2004 au Musée des Beaux-Arts du Canada.

louise_bourgeois_maman

« Si on abîme sa toile, l’araignée ne s’énerve pas. Elle la tisse et la répare. »

Berceuse en chiffons, la vie tissée de Louise Bourgeois, texte de Amy Novesky, illustrations de Isabelle Arsenault, aux éditions La Pastèque.

BLOG, Petite bibliothèque

La petite bibliothèque #25

Des pliages en tissu faciles à réaliser qui permettent d’égayer des patchworks traditionnels : Ce précieux recueil présente 22 magnifiques projets de patchworks, de gilets et de coussins.

5177GQKKG6L._SX258_BO1,204,203,200_

La plupart des pliages sont réalisés à partir d’un seul carré de tissu, ce qui permet de leur donner forme facilement et rapidement. Chaque projet est expliqué en détail, les techniques de pliage sont données en pas à pas et accompagnées à chaque étape de photographies détaillées. Ce livre explique 8 pliages qui permettent de donner forme à des étoiles, des losanges, des fleurs épanouies, des roses en bouton ou en spirale, des moulins à vent, des fleurs à base de polygones et des kimonos.

53d68ef93c5c66e5590c50bdcd3df6f5

L’origami, Pliages textiles. Projets créatifs en patchwork, de Rebecca Wat, éditions de Saxe.