Salon de l’Aiguille en Fête de Paris

 

Du 8 au 11 février nous étions présentes sur le salon de l’Aiguille en fête à Paris, porte de Versailles. Un des salons les plus importants d’Europe autour des arts du fil. Pour respecter le thème à l’honneur, le blanc, même Paris s’en est revêtit ! Et vous avez été nombreux à braver le froid et la neige. Mais rien d’étonnant…. Cela est bien connu, les tricoteuses n’ont peur de rien et la passion du fil a encore une fois frappé ! 200 exposants se sont réunient pour nous présenter leurs produits : du patchwork, au crochet en passant par la couture et le tricot il y en avait pour tous les goûts ! Coup de coeur garanti… De plus, de nombreux ateliers étaient proposés à tous pour apprendre de nouvelles techniques de patchwork, de quilting ou même de broderie… encore cette année nous sommes reparties avec toujours plus d’idées créatives !

Besoin d’une pause ? Il était même possible de reprendre ses esprits dans différents bars à aiguilles répartis dans le salon : bar à couture, à fil, à broder ou à patch. Chaque bar proposait des petites réalisations pour échanger, créer et partager autour de votre passion. De quoi repartir avec un très bon souvenir !

Pour notre part, le salon nous a parfois fait succombé notamment au stand “Projet Guldusi – Broderies main d’Afghanistan” où nous sommes tombées sous le charme de cette association… Ce projet à pour but de relier la culture Afghane au reste du monde à travers un savoir faire ancestrale : la broderie. Se laisser charmer par ses petits tableaux n’est pas compliqué… Chaque broderie nous ensorcelles et nous raconte une histoire, on redécouvre l’Afghanistan sous un jour plus heureux. Des idées de partenariat autour d’un projet commun nous viennent en tête, car imaginer l’intégration de ces petites broderies dans des travaux symbolise parfaitement la réunification de différentes cultures et montre que l’originalité et la création est sans limite !

  

Sur le salon il était même possible de faire nos courses. “L’épicerie de Léon” a ouvert ses portes et il y avait du choix : radis, bananes, choux fleurs, tomates, carottes, champignon, … Les cagettes regorgeaient de fruits et légumes… Mais petite particularité les produits était fait en tricot ! Très belle rencontre avec “Le mouton qui ne voulait pas finir dans une assiette” qui nous à proposé une épicerie hors du commun et unique en son genre, le tout bluffant de réalisme !

Le salon avait cette année encore programmé des expositions exceptionnelles autour du blanc, 25 artistes sont venus présenter leurs créations textiles….

  

 

les plus inattendues, les plus folles et les plus rayonnantes ont été pour nous “Ceci n’est pas un pull”, le tricot et le crochet ont pris un coup de jeune, ici les artistes revisitent les techniques traditionnelles de façon complètement contemporaines en détournant l’usage du fil ! Réellement passionnant d’originalité !

Le “Paysage Couture” de Kaphéine nous à également fait voyagé… ces oeuvres sont intrigantes de part la recherche et l’assemblage de matière de couleur complètement différentes qui normalement ne sont pas voué à une rencontre (papier, couture, tissus, cartons, paraffine… ) les matériaux se mélangent harmonieusement et renvoient au final une impression parfaite de minimalisme, comme si tout devait être là, ensemble depuis toujours.

 

L’École de la Maille de Paris nous à même fait profité d’un défilé maille 100% blanc… Les talentueuses élèves de l’École nous ont fait découvrir leurs robes de soirée pour le moins originales mais aux mailles parfaitement réalisées !

Mais qu’est ce qu’un salon Aiguille en fête sans l’incontournable championnat de France de rapidité de tricot ? Pour ce championnat de France de vitesse les règles sont simples : 3 minutes pour tricoter au point mousse, aiguilles taille 4, le plus grand nombre de mailles… Le record de France n’a, cette année, pas été battu, il est toujours de 264 mailles. La tenante du titre reste championne de France mais la compétition a été très serrée… tout s’est joué à une maille…. Le niveau des tricoteuses est haut ! Vivement l’année prochaine car qui sait, ce sera peut-être vous ?

La 15eme édition du salon a encore une fois été une réussite, une véritable caverne d’Ali Baba ou nous pouvions dénicher toute sortes de chose. En bref, un moment de partage unique autour du savoir faire et de la création textile. Merci à vous toutes, venues à notre rencontre, nous avons été très heureuses de passer ces quelques jours avec vous autour de la nouvelle oeuvre, le “Pont sur l’étang de Nymphéas”, exposée pour la première fois en France ! Merci à toutes et à tous, et vivement l’année prochaine !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s